Malgré une importante longévité, le perroquet peut être touché par un certain nombre de maladies qui peuvent lui être fatales. Pour lui garantir la meilleure santé tout en préservant ses finances sur les dépenses vétérinaires, il est impératif de souscrire à une assurance santé pour perroquet.

Le perroquet : un animal victime de nombreuses maladies

Pionus, Perruches, Gris du Gabon, Amazones, Cacatoès, Aras, Eclectus, Youyous… il existe d’innombrables espèces de perroquets qui peuvent être domestiquées. Ces animaux plaisent pour leur côté espiègle et leur intelligence pointue. Toutefois, avant d’envisager l’adoption, il existe un certain nombre d’informations à connaître sur eux, à commencer par leur santé. Bien que le perroquet puisse vivre entre 20 à 50 ans, cette importante longévité ne l’épargne pas des diverses maladies. Et elles sont particulièrement nombreuses. Les virus sont certainement les tares les plus redoutées. Parmi eux figure le virus de Pacheco qui est une sorte d’herpès affectant surtout les espèces d’Amérique du Sud et d’Amérique centrale et qui s’attaque aux reins, au foie et aux intestins. La maladie du bec et de la plume se manifeste par un abattement, une septicémie ainsi que des becs et plumes anormaux et touche surtout les jeunes perroquets. Quant au polyomavirus, il peut affecter tous les oiseaux et entraîne des hémorragies, des diarrhées et divers signes neurologiques. Point important à savoir : le perroquet est un animal sensible qui peut développer des symptômes de dépression et finir par s’automutiler. Il suffit de quelques jours à quelques mois pour que cette pathologie emporte l’animal. À part ces diverses maladies, il faut savoir que le perroquet reste un animal fragile. Il suffit d’une cage trop petite, d’un courant d’air ou d’un manque d’attention pour qu’il se mette à refuser de s’alimenter, à pousser des cris aigus ou à perdre ses plumes. Lorsque ce genre de manifestations se produisent, il ne faut pas attendre une seconde de plus pour l’emmener voir un vétérinaire.

L’assurance santé pour perroquet

Étant donné les nombreuses maladies qui peuvent toucher le perroquet, il est impératif de lui souscrire à une assurance de santé pour animaux. Il existe effectivement des offres qui ont spécialement été développées pour ces espèces d’oiseaux et qui s’engagent à prendre en charge les dépenses liées aux frais vétérinaires, comme le ferait une mutuelle pour humain classique. Souscrire à cette couverture permet de garantir le meilleur niveau de soins tout en évitant de grosses dépenses engendrées par les divers actes médicaux. La mutuelle pour animaux peut offrir une large diversité de garanties qui concernent les frais chirurgicaux, les consultations chez le vétérinaire, les médicaments, les analyses médicales ou encore les examens radiologiques. Les contrats premium peuvent même inclure une couverture en cas de décès ou de vol du perroquet. L’assuré bénéficie d’une assistance dans la démarche ou d’un capital.

Combien coûte l’assurance santé pour perroquet ?

Le prix d’une assurance santé est très variable et dépend essentiellement de la formule souscrite. L’offre d’entrée de gamme est la plus économique du marché. Elle est surtout conseillée pour les jeunes perroquets sans véritables besoins et rembourse à hauteur de 50 % les frais médicaux et les frais chirurgicaux. Son coût est de l’ordre de 15 euros par mois.

La formule confort ou intermédiaire se veut plus couvrante que le contrat économique. Son rôle est de rembourser les frais résultant d’une maladie ou d’un accident sur un taux de 70 % en moyenne. Quant à son coût, il va de 15 à 20 euros par mois.

Pour les vieux perroquets, il est préférable de souscrire à la formule premium qui est la plus complète, mais aussi la plus chère du marché. Elle comporte un éventail de garanties et un plafond d’indemnisation élevé. Généralement, l’offre est exemptée de franchise. Son prix mensuel est en moyenne de 25 euros.

Laisser un commentaire